Nos Fragrances

Les fragrances de l'Apothicaire 

La gamme Apothicaire

 

Voyage à Marrakech - Journey to Marrakech (ambre - amber)


L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage en Orient à propos de l’ambre gris : « De mon voyage à Marrakech dans les souks, j’ai trou- vé un produit de base extrait de l’ambre gris naturel pur macéré dans de l’alcool pour vieillir. D’utilisation très ancienne et à son extrême rareté, je le combinais à du musc, de la civette, du benjoin et d’autres arômes pour mes préparations de luxe et pour parfumer des assorti- ments sertis dans des écrins d’argent et d’or. » The apothecary wrote in his Orient travel journal about ambergris: « During my visit to the souks in Marrakech, I found a basic ingredient extracted from pure natural ambergris macerated in alcohol to age. Used for centuries and extremely rare, I combined it with musk, civet, masterwort and other aromas for my luxury preparations and to scent assortments set in silver and gold cases... »

 

L’Armoire de ma grand-mère - My Grandmother’s wardrobe (cèdre, cedar)

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage au Maroc à propos du cèdre de l’Atlas : « Dans le haut Atlas j’ai trouvé une espèce de cèdre dénommé ‘cedrus atlantica glauca’ qui produit une résine si odorante et qui possède une huile essentielle aromatique ayant des propriétés si intéressantes : antifongique, antiseptique, cicatrisante, astringente et décongestionnante pour les voies respiratoires, j’ai formulé une bougie dans ma cire naturelle pour capter ses arômes et ses propriétés si bénéfiques et relaxantes. » The apothecary wrote in his Morocco travel journal about the Atlas cedar: « High in the Atlas Mountains I found a species of cedar called ‘cedrus atlantica glauca’ which pro- duces a strong-smelling resin and which possesses an aromatic essential oil with very interesting properties: antifungal, antiseptic, wound healing and a decongestant for the airways. I created a candle using my natural wax to capture its aromas and its extremely beneficial and soothing properties...»

 

La messe du dimanche - Sunday service (musc, musk)

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage à propos du musc : « J’ai rapporté de mes voyages du Tonkin, cette petite glande appelée musc en vessie. Sa fragrance me rappelle les églises d’ossature faite de bois et de pierre où je me recueillais chaque semaine où flottait après l’office une odeur de musc et d’encens imprégnée dans les tentures. J’ai voulu recréer cette atmosphère par un parfum aromatique huileux capté dans ma cire naturelle qui libère ses arômes tout au long de son ignition... » The apothecary wrote in his travel journal about Musk:
: « I brought back from my travels around Tonkin, this small gland called the musk pod. Its fragrance reminds me of the timber and stone churches where I would go to pray every week. A
fter the service, the church would be filled with the scent of musk and incense which impregnated the wall hangings. I wanted to recreate this atmosphere with an oily aromatic perfume captured in my natural wax which releases its aromas as it burns... »

 

Rose d’Antan - Antique rose (rose épicée, spiced rose)

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage en Egypte à propos de Rosa gallica ‘officinalis’ : « Je n’oublierai jamais la rose botanique
si simple et si odorante dont le fruit est l’églantier. Ces milliers de pétales dont la distillation dans mes alambics fait ressortir cette quin- tessence d’essence de rose emprisonnée dans mon alcool de vin. De cette distillation j’en ai conservé l’eau de rose qui soigne, adoucit et parfume mes préparations, mes onguents et mes sirops. Également cet e
ffleurage où j’en ai tiré une concrète et une absolue si envoutante que j’ai immortalisée dans ma cire naturelle pour l’emporter tout au long de mes voyages. » The apothecary wrote in his Egypt travel journal about Rosa gallica ‘officinalis’: « I will never forget the so simple and yet so fragrant botanical rose and its fruit, the eglantine. When distilled in my stills, the thousands of petals produce this quintessential essence of rose imprisoned in my ethyl alcohol. From this distillation I have kept the rose water which nurtures, softens and perfumes my preparations, ointments, syrups and eyewashes. Also, from this effleurage I have derived a concrete and an absolute which are so intoxicating that I have immortalised them in my natural wax to take with me on all my travels... »

 

Noël en famille - Family Christmas (canelle et orange, cinnamon and orange)

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage au Sri Lanka à propos de la cannelle et de l’orange : « J’ai ramené du Sri Lanka ces écorces brunes d’orange. Il en est sorti ces fragrances qui ont rappelé mon enfance avec les oranges de Noël et les gâteaux à la cannelle, déguisés près de notre cheminée. Ces notes, je les ai conservées dans ma cire végétale pour en fabriquer une bougie que j’allume pour rappeler mes Noëls en famille d’apothicaire parfumeur afin de partager ce moment. » The apothecary wrote in his Sri Lanka travel journal about the cinnamon and orange: « I brought back this brown orange peel from Sri Lanka. It resulted in these fragrances which reminded me of my childhood with the Christmas oranges and cinnamon biscuits hidden near the fireplace. I captured these notes in my plant wax to make a candle which I light to evoke my Christmases in a perfumer-apothecary’s family in order to share this moment... »

 

Songe d’une nuit d’été - Midsummer night’s dream (feuille de figuier, fig)

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage dans le bassin méditerranéen : « Lors d’une promenade en Méditerranée le soir où les odeurs sont les plus fortes avec la chaleur résiduelle d’une journée chaude et ensoleillée, allongé sous les figuiers, je me suis abandonné
aux délices lyriques propres à l’œuvre de Shakespeare. Dans l’air
flottait ce parfum de figue et de ciste que j’ai essayé de capter dans ma cire végétale. Il en est ressorti un parfum aromatique de nuit d’été. » The apothecary wrote in his Mediterranean travel journal: « During a walk in the Mediterranean in the evening when the scents were at their strongest thanks to the lingering heat of a hot and sunny day, I took a moment to lay beneath the fig trees and surrender to the lyrical delights worthy of Shakespeare’s great work. The air was laden with this scent of fig and rockrose which I have attempted to capture in my plant wax. The result is an aromatic perfume of a midsummer night... »

 

L’heure du goûter - Afternoon delights (amande, almond)

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage au Maroc à propos de l’amande amère : « Les fleurs d’amandier, symbole de pureté, me fascinent par leur couleur et leur senteur. Le goût de son amande amère, rentrant dans la composition de la madeleine, m’inspire pour ma bougie végétale de senteur caramel, amande amère et madeleine, qui rappellent mes lectures de Proust. Son huile d’amande amère que j’ai extraite des noyaux est adoucissante et je pense pouvoir l’utiliser dans mes préparations et onguents. » The apothecary wrote in his Mo- rocco travel journal about the bitter almond: « Almond blossom, a symbol of purity, fascinates me for its colour and fragrance. The taste of its bitter almond, an ingredient of madeleine cakes, inspired me for my plant wax candle with its caramel, bitter almond and madeleine aromas which remind me of my readings of Proust. Its bitter almond oil which I extracted from the kernels acts as a softener and I think I can use it in my preparations and ointments... »

 

Dîner aux chandelles - Candlelit dinner (tubéreuse, tuberose)

L’apothiaire écrivit dans son journal de voyage en Méditerranée à Grasse à propos de la tubéreuse : « Les fleurs de tubéreuse sont enchan- teresses et leur senteur enivrante même deux jours après leur cueillette. Je pratique l’effeuillage pour la capter et grâce à mon eau de vie j’en tire une absolue divine tellement puissante que quelques gouttes suffisent à parfumer mes cires végétales et envahir mon laboratoire de cette odeur capiteuse... je pense l’utiliser dans mes soliflores de parfums floraux et aussi dans mes préparations et onguents... et en envoyer à Madame de la Vallière si Louis XIV n’y voit pas ombrage. » The apothecary wrote in his journal about his travels in the Mediterranean
to Grasse and the tuberose: « Tuberose
flowers are enchanting and their scent remains heady even two days after they have been picked. I remove the leaves to be able to capture it and thanks to my eau de vie I am able to produce a divine absolute which is so powerful that just a few drops are enough to perfume my plant waxes and invade my laboratory with their intoxicating fragrance. I am thinking of using it in my single note floral perfumes as well as in my preparations and ointments... and to send a sample to Madame de la Vallière, if Louis XIV does not take umbrage... »

 

Retour des indes - Back from India (patchouli)

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage en Indonésie à propos du Patchouli : « Au cours de mon voyage en Asie, je découvre mille et une fleurs notamment cette curieuse fleur blanche sans odeur dont je distille les feuilles pour essai. Mais le distillat avec son amertume m’empêche de l’utiliser de suite. Il faut que je fasse vieillir son parfum plusieurs mois en fûts et faire fermenter les feuilles pour augmen- ter cette puissante fragrance officinale afin de ressentir à travers elle la force que m’insuffle jour après jour la femme qui partage ma vie et mes rêves. » The apothecary wrote in his Indonesia travel journal about Patchouli: « During my travels in Asia, I discovered a thousand and one flowers, notably this curious odourless white flower. I have tried to distil its leaves but the distillate is too bitter for me to use straightaway. I will have to leave its perfume to age in barrels for a few months and ferment the leaves to increase this powerful medicinal fragrance so that it can fill me with strength in the same way as the woman who shares my life and my dreams inspires me day after day... »

 

Mon beau sapin - O Christmas tree (pin, pine)

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage en Europe à propos des pins des Landes : « Devant l’immensité des forêts de pins des Landes (pinus pinaster), une forte odeur de résineux et d’essence de térébenthine s’en dégageait et m’inspira pour distiller et extraire de la résine pour préparer mes remèdes secrets. Les propriétés antiseptiques de l’essence naturelle ainsi extraite sont en harmonie avec la cire végétale de bougie pour une composition olfactive assainissante... » The apothecary wrote in his Europe travel journal about the pines of the Landes: « Before the immensity of the pine forests of the Landes (pinus pinaster), a strong odour of conifers and essence of turpentine was released and inspired me to distil and extract resin to prepare my secret remedies. The antiseptic properties of the extracted natural essential oils are in perfect harmony with the plant wax candle for a cleansing fragrant composition... »

 

Souvenir d’Orient - A souvenir from the Orient (vanille épicée, spiced vanilla)

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage dans l’Île Bourbon à propos de la vanille : « C’est grâce à mon illustre collègue Hugh Mor- gan apothicaire auprès de la reine Elisabeth d’Angleterre, que je me suis intéressé au Lobus oblongus aromaticus ou gousse de vanille et à ses propriétés olfactives très riches. Après les avoir fait macérer dans de l’eau de vie de fruit et concentrer, j’obtiens un élixir aromatique très riche qui va me servir de bases parfumantes à toutes mes préparations d’apothicaire... dans ma cire végétale avec des épices en complément j’obtiendrai un souvenir olfactif parfait... » The apothecary wrote in his Bourbon Island travel journal about vanilla: « It is thanks to my il- lustrious colleague Hugh Morgan, apothecary to Queen Elizabeth I, that I became interested in the Lobus oblongus aromaticus, or vanilla pod, and its very rich olfactory properties. After they have macerated in fruit eau de vie and become concentrated, I obtain an extremely rich, aromatic elixir which I will use as a fragrant basis for all my apothecary preparations...in my plant wax with some additional spices I will obtain a perfect scented souvenir... »

 

Bal à St. Petersburg - St. Petersburg ball (Cologne fine)

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage dans les cours d’Europe : « L’eau de Cologne est une catégorie de parfum contenant 4 à 6 % d’essences. Jean-Marie Farina, parfumeur italien, s’installa à Cologne au début du XVIIIème siècle où il se mit à produire, dès 1708, une «eau admirable». L’eau de Farina est produite à l’aide d’un mélange d’huiles essentielles et d’alcool quasi pur. L’eau admirable conquiert peu à peu la cour d’Europe et le bal à St Petersburg... » The apothecary wrote in his journal about his travels to the royal courts of Europe: « Eau de Cologne is a category of perfume containing 4 to 6% essential oils. Giovanni Maria Farina, an Italian perfume maker, established himself in Cologne at the beginning of the 18th century where he produced, from 1708, what he referred to as “admirable water”. Farina’s perfume was created with the help of a mix of essential oils and almost pure alcohol. The admirable water gradually conquered Europe’s royal courts and the St Petersburg ball... »

 

Rêves de Charlotte - Charlotte’s dreams (fleur d’oranger, blossom tree)

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage au Maroc : « Avec ma fille Charlotte lors d’un déjeuner sur l’herbe, endormie sous ces citrus, je me suis inspiré de son état d’endormissement profond où elle rêvait, pour lui faire un parfum aux fragrances relaxantes, qui plus tard deviendra son rêve... dans une bougie de cire naturelle apaisante... » The apothecary wrote in his Morocco travel journal: « After lunch on the grass, as my daughter slept under these citrus trees, I was inspired by her state of deep sleep in which I could tell she was dreaming, to create for her a perfume with relaxing fragrances, which would later become her dream...in a soothing natural wax candle... »

 

Thé de la princesse de Jodhpur - The princessof Jodhpur’s tea (thé vert, green tea)

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage sur la route des Indes : « Sur la route des épices de l’opium et du parfum, j’ai rencontré la princesse de Jodhpur de la famille royale descendante de roi Bargujar. La princesse m’a offert un thé vert Lapsang Souchong. J’ai élaboré à partir d’extrait de thé vert fumé par l’épicéa et le cyprès un arôme piégé dans ma cire végétale. De cette alchimie est née la fragrance de la princesse de Jodhpur enchanteresse et invitant aux voyages... » The apothecary wrote in his Route to India travel journal: « On the spice, opium and coffee route, I met the Princess of Jodhpur, a member of the royal family descended from King Bargujar. The princess gave me a green tea called Lapsang Souchong. I created, using an extract of green tea imbued with the fragrance of spruce and cypress, an aroma captured in my plant wax. This alchemy results in a scent reminiscent of the enchanting Princess of Jodhpur and an invitation to travel... »

 

Déjeuner sur l’herbe - Luncheon on the grass (néroli, neroli)

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage au Maroc à propos l’essence du Néroli : « Je ne cesse d’être admiratif de cette région où fleurissent tous ces arbres à fleurs blanches qui embaument l’air ambiant. Durant un déjeuner sur l’herbe sous ces arbres, je m’intéresse plus particulièrement à une petite fleur blanche qui produit une orange amère dont les autochtones utilisent son essence dans des pâtis- series locales. La fleur étant tellement fragile que je la distille par entrainement à la vapeur d’eau et obtient, en surnageant, un arôme d’un raffinement exceptionnel. Elle sera parfaite pour diffuser une note apaisante dans le bain ou dans mes bougies en cire végétale. »
The apothecary wrote in his Morocco travel journal about Neroli oil: « I am completely in awe of this region with all these white-flowering trees which fill the air with their scent. During a luncheon on the grass under these trees, I was particularly interested in a small white flower which produces a bitter orange whose essential oil is used by the locals in their pastries. As the flower is so fragile, I distil it using the steam distillation method which produces an exceptionally refined essential oil. It will be perfect for diffusing a soothing scent in the bath or in my plant wax candles... »

 

L’Apothicaire - The Apothecary (cuir, bois de cèdre, leather, cedar wood)

« Ultime hommage à Frédéric Dana, de par son talent et sa passion pour la nature et son prochain créa un univers de senteurs relatant ses souvenirs et émotions. Subtile combinaison de la chaleur du cuir et de la fraîcheur d’une essence de bois noble, cette fragrance traduit la fragilité et la détermination d’un homme dont la seule limite était celle de ses rêves.... » « Ultimate homage to a man who, thanks to his talent and passion for nature and his fellow being, created a universe of fragrances relating his memories and emotions. A subtle combina- tion of the heat of the leather and the freshness of an essential oil of quality wood, this fragrance conveys the frailty and determination of a man whose only limit was that of his dreams... »

 

La Gamme Soirée au Château

 

Soirée au château - An evening at the castle (patchouli, ambre, musc, cèdre, pin, patchouli, amber, musk, cedar, pine)

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage : « C’est lors d’une visite dans l’un des châteaux de Normandie, autrefois fréquenté par Louis-Nicolas Vauquelin, pharmacien et source d’inspiration, que j’eus le plaisir d’être invité à l’un des fastueux dîners organisés par le propriétaire des lieux. À peine franchies les grilles de la propriété, je tombais sous le charme de cette interminable allée d’arbres cente- naires, s’ouvrant sur un jardin à la Française digne des réalisations les plus somptueuses de Versailles et sur un château du 18ème siècle. Séduit par le mélange divin des luxueuses fragrances portées par la flore mais aussi par les délicates silhouettes de la bourgeoisie, je tentais de retranscrire l’opulence et la légèreté qui avaient su captiver mes sens et que je décidais de sceller à tout jamais dans ma cire naturelle... » The apothecary wrote in his travel journal: « It was during a visit to one of the chateaux of Normandy, once frequented by Louis-Nicolas Vauquelin, a pharmacist and a source of inspiration, that I had the pleasure to be invited to one of the famously lavish dinners thrown by the owner. As soon as I set foot through the gates to the property, I fell under the spell of its seemingly endless drive of centuries-old trees, eventually opening up onto a French-style formal garden worthy of the most sumptuous creations of Versailles and onto a 18th century chateau. Seduced by the divine mix of the luxurious fragrances of the flora as well as the dainty figures of the bourgeoisie, I attempted to convey the opulence and lightness which so completely captivated my senses and which I decided to seal for eternity in my natural wax... »

 

L’Hermitage - The Hermitage (cachemire, bois de santal, mousse de chêne, clou de girofle, cashmere, sandalwood, oakmoos, clove)

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage : « Un parfum de maison de famille flotte sur l’Hermitage, dans cette bâtisse si chère à mon cœur. J’ai eu envie d’enfermer toutes ces fragrances qui me rappelaient mon enfance. La porte franchie, je retrouvais cette odeur de clou de girofle que mes grands-parents préparaient dans le vin d’orange. Je montais le grand escalier où s’échappait d’une de ses grandes portes de chêne entre ouverte une odeur de bois de santal et de cachemire et des effets de ma grand-mère lors de ses nombreux voyages au Népal. Au crépuscule nous aimions tant finir nos journées en nous promenant dans cette allée ornée de chênes centenaires, où ce parfum eni- vrant de mousse me donna l’envie d’emprisonner ces instants inoubliables... » The apothecary wrote in his travel journal: « The fragrance of a family house is floating in the air around the Hermitage, this so dear to my heart construction. I wanted to encapsulate all of those scents that reminded me of my childhood. After passing the door, I could find again the smell of clove that my grandparents were using to make their own orange wine. While I was climbing the stairs, I could smell sandalwood and cashmere coming from a huge oak door left half- open. The souvenirs of my grand mother’s numerous trips to Nepal. At twilight, we liked to end the day by going for a walk in the centena- rian oak trees planted path, where this intoxicating moss scent gave me the desire to capture those unforgettable instants. »

 

Palais des roses - Palace of roses (rose ancienne de Damas, old rose from Damask)

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage en Orient : « C’est à l’occasion d’un séjour au bord du bassin Méditerranéen, durant mes nombreuses escales, à la belle saison, que je visitais les palais orientaux bordés par les champs de roses. Mes hôtes m’entrainaient vers ces lieux, heureux de partager avec moi leur passion pour les espèces rares et anciennes. S’imposaient alors à moi ces découvertes olfactives chères à mon cœur, celles du thé à la rose, aux bains de lait, des loukoums et bassins de pétales dont chaque arôme inondait mes sens aux chaudes heures de l’après-midi. La rose de Damas, que chérissait mes hôtes, devint ma base de travail, y ajoutant des touches de différentes variétés afin d’obtenir une fragrance à la fois légère et entêtante, telle la douce brise qui soufflait sur les champs de roses traversés durant
ce séjour... »
The apothecary wrote in his Orient travel journal: « It was during a stay on the Mediterranean coast, on one of my numerous visits in summer, that I visited the oriental palaces surrounded by fields of roses. My hosts took me to see them, happy to share with me their passion for rare and old-fashioned varieties. I was engulfed by these olfactory discoveries which are so dear to my heart, those of rose tea, milk baths, Turkish delight and bowlfuls of petals with each aroma flooding my senses in the heat of the afternoon. The Damask rose, favoured by my hosts, formed the basis of my work, to which I added hints of different varieties in order to obtain a fragrance which was both light and heady, reminiscent of the gentle breeze which whispered over the rose fields I passed through during this visit...

 

Malmaison - Malmaison (jasmin, fleurs printnières, jasmine, spring flowers)

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage en Europe : « Un jour, alors que j’arpentais les terres du château de Malmaison, je m’abandon- nais à mon imaginaire. Joséphine de Beauhar- nais, sensible à mon engouement pour la nature et la beauté des lieux, partageait avec moi sa passion pour la botanique et l’histoire. Tandis que j’admirais les premières fleurs de l’année, elle me décrivit son amour pour ces lieux. L’impé- ratrice, qui dit-on, avait le charme des îles et le savoir des botanistes, avait apporté à la propriété les ors d’un palais et la séduisante délicatesse de la féminité. Fort de ce rêve, je créais une fra- grance mariant l’intemporel et puissant jasmin à la douceur des fleurs printanières dont je coulais la cire chaude dans un flacon aux formes de bonbonnière dont peuvent s’échapper les élégants effluves... » The apothecary wrote in his Europe travel journal: « One day, as I was strolling through
the grounds of the Château de Malmaison, I
let my imagination take
flight. Josephine de Beauharnais, aware of my love of nature and beautiful places, shared with me her passion for botany and history. While I was admiring the first flowers of spring, she described her love
for these gardens.
The Empress, who, it is said, possessed the charm of her native islands and a botanist’s knowledge, had brought to the proper- ty the riches worthy of a palace and a seductive, feminine finesse. With this dream still lingering in my mind, I created a fragrance blending the ti- meless and powerful jasmine with the softness of the spring flowers and poured the hot wax into a bottle shaped like a sweet jar which would allow the elegant scents to escape... »

 

La Gamme Jardin de Curé

 

Violette des bois - Wood violette

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage Halte dans le jardin de curé : « Après avoir parcouru le monde à la recherche de senteurs nouvelles, j’ai fait une halte chez mon ami l’abbé à Sées pour découvrir son jardin botanique où il cultive ses plantes aromatiques et ses fleurs olfactives aux propriétés médicinales. Il a une violette sauvage qui prolifère et parfume tout son jardin au printemps. Après avoir distillé les feuilles et non pas les fleurs, j’obtiens une note verte poudrée légèrement cireuse. C’est l’infusion des fleurs qui, en herboristerie, est sudorifique, émolliente, expectorante, ayant des vertus contre les maladies... » The apothecary wrote in his travel journal about his visit to the curate’s garden: « After having travelled the world in search of new aromas, I stopped off at the home of my friend the Abbot in Sées, to discover his botanical garden where he grows his aromatic plants and flowers with medicinal properties. He has a proliferous wild violet which fills his whole garden with scent in spring. After distilling the leaves but not the flowers, I obtain a powdery, slightly waxy green note. It is the infusion of the flowers which is used by herbalists as a sudorific, emollient and expectorant thanks to its medicinal proper- ties... »

 

Chèvrefeuille des jardins - Garden honeysuckle

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage au jardin de curé : « Dans le jardin de mon ami, le curé de Sées, j’ai trouvé un chévrefeuille dont les baies sont si toxiques, malgré leur bel aspect, qu’elles sont mortelles par l’acide cyanhydrique qu’elles contiennent. Heureusement que leur parfum est enivrant et inoffensif... » The apothecary wrote in his travel journal about his visit to the curate’s garden: « In the gar- den of my friend, the curate of Sées, I found a honeysuckle with berries which, despite their attractive appearance, are deadly poisonous due to the hydrogen cyanide they contain. Fortunately, their fragrance is heady and perfectly harmless... »

 

Muguet de mai - May lily of the valley

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage dans le jardin de curé : « Mon ami l’abbé avait dans son jardin une véritable pharmaco- pée végétale. je lui fais une décoction pour soutenir son coeur si fragile et faire monter sa tension. De son bouquet, j’ai fait une bougie si odorante dans ma cire végétale qu’elle embaume toute la chapelle. En soliflore, je lui ai laissé un flacon pour parfumer son presbytère et
un savon pour son bain... »
The apothecary wrote in his travel journal about his visit to the curate’s garden: « My friend the Abbot had a veritable herbal pharmacopeia in his garden. I made him a decoction to sustain his frail heart and raise his blood pressure. I used the bou- quet to make a candle with my plant wax which was so fragrant it filled the whole chapel with its perfume. I left him a bottle of single note floral fragrance to add scent to his presbytery and a soap for his bath... »

 

Agrumes Cèdre - Cedar citrus

L’apothicaire écrivit dans son journal de voyage au jardin de curé : « C’est à l’occasion d’une visite chez mon ami l’abbé aux premiers jours du printemps, qu’il m’entraina au-delà des murs de son jardin pour mieux me rapprocher des effluves de citron et d’orange que le vent balayait depuis la propriété voisine. Me laissant porter par la fraîcheur subtile du mélange, je décidais, de retour dans mon laboratoire, d’y ajouter une essence de résineux qui viendrait offrir à cette fragrance la profondeur que seuls les agrumes gorgés de soleil du bassin médi- terranéen offrent au petit matin. Réputée pour ses vertus médicinales, la pulpe d’agrume est riche en vitamines et deviendra d’utilisation courante sous la forme de jus mais également base de préparation de remèdes permettant le renforcement du système immunitaire...... » The apothecary wrote in his travel journal about a visit to a curate’s garden: « It was during a visit to my friend the Abbot in early spring, that he took me beyond the walls of his garden to get closer to the lemon and orange scents carried on the wind from the neighbour’s property. Uplifted by the subtle freshness of the mixture, I decided, once back in my laboratory, to add a conifer essential oil which would bring to this fragrance the depth that only the citrus fruits bursting with the Mediterranean sun proffer in the early morning. Renowned for its medicinal properties, citrus flesh is rich in vitamins and will become commonly used in the form of juice as well as a basis for the preparation of remedies to strengthen the immune system... »